Compétition sur l’entrepreneuriat social

“Social Enterprise Competition” est un projet lancé pour la première fois au Maroc par le British Council en partenariat avec la Banque mondiale sous le thème de la « Création d’opportunités d’emplois et de services d’insertion des jeunes au Maroc ». 

La compétition vise à encourager et soutenir les meilleures idées et projets d'entrepreneuriat social. Elle s’adresse aux jeunes âgés entre 18 et 35 ans ayant une organisation à but non lucratif ou une entreprise ou se présentant en tant qu’individu ou groupe d’individus dans la région de Rabat et Casablanca. 

Plusieurs événements clés ont été organisés dans le cadre du projet “Social Entreprise Competition” à savoir : une campagne de sensibilisation autour de l’entrepreneuriat social, une formation intensive au profit des candidats sélectionnés et la présentation des projets finaux devant un panel d’expert lors du pitching day. Les résultats ont été annoncés lors de la cérémonie de remise des prix aux dix gagnants qui ont remporté 10 000 dollar américain chacun et ont bénéficié d’un programme d’incubation s’étalant sur 6 mois et un voyage d’étude au Royaume-Uni afin de rencontrer les entrepreneurs sociaux ayant des expériences réussies et enrichir leurs connaissances.

Campagne de sensibilisation en entrepreneuriat social

La campagne de sensibilisation a été lancé début décembre 2014 en s’appuyant sur plusieurs canaux de communication afin de cibler un public plus large. L'objectif principal de la campagne était de sensibiliser sur le concept de l'entrepreneuriat social, encourager les entrepreneurs sociaux et les associations à postuler à la compétition et enfin fournir plus d’information autour du thème de la compétition (Création d’opportunités d’emplois et de services d’insertion des jeunes au Maroc).

Formation intensive en entrepreneuriat social (Boot Camp) 

Les candidats sélectionnés ont bénéficié d’une formation intensive en entrepreneuriat social de cinq jours dispensée par des experts britanniques avec des facilitateurs marocains. Cette formation permet aux participants de développer leurs compétences et de renforcer leurs connaissances en entrepreneuriat social tout en les aidant à développer leur business plans sociaux et perfectionner leur pitch. Le Boot Camp a permis aux participants de mettre à l’épreuve leurs compétences et de présenter leurs projets dans des conditions réelles avant le jour de la présentation finale.

Pitching day et remise des prix

Les finalistes ont présenté leurs projets devant le jury en février 2015. Les dix meilleurs projets d’entreprises sociales marocaines ont remporté un prix de 10 000 dollar américain pour chaque projet afin d'assurer la pérennité de leurs modèles d'affaires et à les aider à avoir un impact social positif dans leurs communautés.

Les gagnants recevront non seulement un soutien financier pour créer des entreprises sociales pérennes. Ils bénéficieront également de la formation, du coaching et du mentorat fourni par une équipe d'experts en entrepreneuriat social de l’organisation Red Ochre au Royaume-Uni. Les gagnants auront notamment accès à l'expertise du Royaume-Uni dans le domaine de l’entrepreneuriat social.

Les dix projets gagnants se présentent comme suit :

Talibjob- Aboubakr Jeddioui: Talibjob.ma est la première plateforme de job pour étudiants au Maroc permettant de vivre une expérience professionnelle en parallèle avec les études, de gagner son argent de poche et de booster ses compétences. Talibjob permettra aux étudiants de développer leurs compétences afin d'intégrer la vie professionnelle par le biais d'emploi à temps partiel et la formation.

Bonum - Bilal Baguennou: Bonum est une entreprise axée sur la mission imaginant un monde où les secteurs à but lucratif et à but non lucratif pourraient travailler en partenariat pour atténuer les défis sociaux. Bonum vise à générer un impact social positif au Maroc en créant et développant le mouvement pro bono qui mobilise les professionnels à travers des missions de volontariat basées sur les compétences et par programmes standards ou personnalisés.

SkillsMotion- Camelia Drissi : SkillsMotion est une entreprise sociale marocaine qui vise à améliorer l’employabilité des jeunes diplômés. Elle aide les jeunes chercheurs d'emploi à faire une bonne impression auprès des employeurs en leur offrant des services de développement des compétences et une plate-forme en ligne pour se connecter avec les employeurs par le biais de CV vidéo innovant et CV Web accrocheur. Une bonne partie des bénéfices sera utilisé pour fournir ces mêmes services aux jeunes marginalisés gratuitement.

Taharak- Haitam Rifi: Taharak.ma est une plateforme en ligne ayant pour mission de mettre en contact les ONG et les bénévoles et favoriser leur collaboration. Taharak vise à inciter les marocains à s’entraider entre eux. Les ONG, les associations et les organismes sociaux peuvent utiliser Taharak.ma afin de créer leur profil en ligne, publier leurs campagnes et activités et rechercher des bénévoles adéquats à travers des critères de recherche avancés. Les bénévoles peuvent également avoir accès à la plateforme, s’inscrire et s’informer et postuler aux activités associatives qui les intéressent.

Guidek- Imane Adnane: Guidek est le premier guide urbain pour les étudiants à Casablanca. L'objectif est de simplifier la vie quotidienne des étudiants en leur donnant accès à toutes les informations dont ils ont besoin. Un site web de Guidek sera également disponible et permettra d’avoir accès à plusieurs informations à savoir des conseils portant sur l’orientation et les études et des coupons de réduction.

Educationcm- Jihane Laraichi: Educationcm est la plateforme Web qui aide les étudiants des écoles et de l'enseignement supérieur à améliorer leurs techniques d'étude, à avoir un projet professionnel et à développer leur employabilité. La plateforme permet de fournir des formations individuelles et du coaching à Casablanca et contient des informations en ligne y compris des conseils, des articles, des tests et des bases de données des cours et annuaire des métiers.

Educall- Nada Bouzid: Educall est une entreprise sociale établissant les liens entre les étudiants des universités ou les diplômés en recherche d’emploi et les étudiants (primaire au lycée) ayant besoin de tutorat. Un accès facile à la base de données avec la possibilité de consulter le profil des tuteurs sera accordé aux élèves et aux parents. Educall organise également des cours particuliers au profit des orphelins et des enfants défavorisés.

Ktaby- Sami Lamqaddam: Ktaby est une entreprise sociale qui vise à collecter les manuels scolaires et ouvrages d'occasion grâce à l'aide d'étudiants ou d'autres canaux. L'idée du projet est basée sur le partage des manuels pour le changement. Il s’agit d’une solution innovante visant à aider les élèves à acheter les livres et manuels sur une plateforme accessible et facile d’utilisation ainsi que le partage de ces livres et manuels gratuitement avec d'autres étudiants issue de milieux défavorisés.

Art ACT-Taoufik Lahjouji: Art Act est un projet qui vise à relier les artistes amateurs, semi-professionnels et professionnels afin de créer des spectacles et des produits artistiques et de  promouvoir l'art en général, et plus particulièrement dans les zones défavorisées. La motivation de base est de leur permettre d'améliorer leurs compétences grâce à la création d’un réseau et de diversifier leurs sources de revenus par le biais de l'enseignement et de l’échange avec des artistes de disciplines complémentaires.

Douar'in- Youssef Zakaria: Douar'in vise à faire des villages un endroit meilleur ou il fait bon de vivre. Les stagiaires sont embauchés de tous les horizons pour mener des projets durables et à forte valeur ajoutée auprès des villageois au Maroc. Les stages offrent une riche expérience humaine et créent un impact social considérable.